Carthagène (des Indes)

Nous avons quitté la maison de Nina à Barichara à 17h, nous sommes arrivés à Cartagena à 14h30 le lendemain ! Les aleas du transport terrestre! Nous avions réservé un bus direct (donc plutôt rapide) de San Gil à Cartagena (750 km) , départ 19h / arrivée 8h30. Nous quittons San Gil avec 45 mn de retard (le bus arrive de Bogota). Bus confortable, places devant, super chauffeur, tout va bien …jusqu’à Buccaramanga (2h30 de route) où nous faisons escale et où il semble manquer un passager dans le bus. Petit contretemps, finalement nous repartons. Il fait nuit , je m’installe confortablement pour glisser dans les bras de Morphée. Je me réveille 2h plus tard, le bus est arrêté devant une station service…..il est en panne depuis 1 h !!! La réparation ne pouvant être faite sur place, on nous transfère dans un autre bus qui passe par là (et qui n’est pas un direct !). Nous avons perdu nos belles places à l’avant et allons nous geler une partie de la nuit à cause de la clim !!! Nous ferons plusieurs arrêts (dont un pour le petit déjeuner) et arriverons à destination avec presque 6 h de retard sur l’horaire prévu ! Nous aurons au moins vu les paysages de la côte nord ouest !

A Carthaghène , nous logeons dans le quartier Getsemani que nous avons adoré. Ancien quartier populaire qui semble avoir gardé son âme: c’est à la fois calme et vivant. A la tombée de la nuit, la population s’installe dehors ainsi que différents stands de nourriture de rue. C’est animé et bon enfant.

Notre hébergement, derrière une belle façade ne sera pas à la hauteur du prix payé et n’aura d’hôtel boutique que le nom : chambre (suite junior) sans fenêtre, étagères basiques défraichies, salle de bain basique également (un lavabo , une douche), terrasse du petit déjeuner sans grand attrait (avec un spa qui n’était pas vraiment attirant). Points positifs : le lit confortable, la climatisation, la douche chaude et la situation

Après s’être installés et avoir fait une petite sieste pour récupérer du long voyage agité, nous sortons en fin d’après-midi pour découvrir le quartier : petites rues, maisons colorées, peintures murales, bougainvillées …

En début de soirée la plaza de la Trinidad s’anime, les stands de nourriture s’installent, les familles sortent sur la place ou sur le pas de leur porte. D’autres occupent les terrasses. C’est joyeux, sympathique et animé. Nous dinerons dans une petite pizzeria située dans une cour à 2 pas de la place : bon, sympathique et pas cher. Puis un dernier tour pour l’ambiance et nous rentrons pour profiter d’une nuit réparatrice

J2/ Après une bonne nuit, un petit déjeuner correct (sans plus) nous partons à la découverte de la vieille ville (centro) en passant par le « muelle turístico de los Pegasos »(le quai touristique des Pegases) et nous entrons par la puerta del reloj (la porte de l’horloge)

Nous débouchons sur la plaza de los coches où il y des groupes de touristes. Ceux-ci semblant avoir un circuit prédéfini, nous partons à l’opposé et déambulons le nez en l’air pour admirer les balcons fleuris, les clochers, les jolies maisons, quelques jolies boutiques aussi. Nous ferons une halte à la pasteleria Mila pour boire un café et prendre un en-cas http://www.mila.com.co/mila-pasteleria/

Après un retour à l’hôtel pour échapper à la grosse chaleur du début d’après-midi, nous repartons en abordant cette fois la vieille ville par San Diego. Cette partie est plus calme , moins touristique. Nous en profitons pour monter sur les remparts et pour aller repérer le restaurant « Interno » http://restauranteinterno.com . Il s’agit d’un restaurant un peu spécial situé dans la prison des femmes de Carthagène : la cuisine et le service sont faits par des détenues et le restaurant sert à financer leur réhabilitation. Partagés entre l’envie de faire une bonne action et l’impression d’être un peu voyeurs, nous n’irons finalement pas y diner.

Au hasard de notre tour , nous arrivons devant un restaurant argentin qui attire l’oeil.

Notre boucle nous conduit à la plaza del coche où à la tombée de la nuit des groupes de danseurs se produisent pour les quelques touristes qui sont encore en ville.

Nous souhaitions manger une grillade sur la plaza de la Trinidad, mais le stand repéré la veille n’est plus là . Nous nous contenterons d’empanadas et d’une glace.

J3. Nous partons cette fois explorer l’ouest de la vieille ville (centro) en évitant encore une fois de suivre le circuit des groupes de touristes. Cette partie au pied des murailles est plus aérée avec de beaux batiments coloniaux.

Nous souhaitions visiter le musée d’art moderne mais quand nous sommes arrivés il allait fermer, nous nous contentons donc de l’art dans la rue.

Nous retournons à Getsemani pour déjeuner dans une « cantine » populaire locale. C’est très convivial, sans chichi et la déco est kitsch. Et c’est bon et pas cher (mais je ne me souviens plus du nom).

Puis repos au frais de notre chambre et direction les remparts à l’ouest pour avoir de l’air puis assister au coucher de soleil. Nous sommes au bord de la mer des CaraÏbes mais la couleur n’est pas la même qu’à Cuba (ici c’est plutôt la couleur de l’Atlantique). Nous découvrons qu’il y a des bars branchés sur les remparts avec une clientèle plutôt jeune et une sono puissante. C’est quand même agréable (quand on s’éloigne un peu des enceintes) mais nous n’arriverons pas à nous faire servir un verre !Dommage, nous étions bien installés sur des fauteuils et serions restés plus longtemps.

Puis nous rentrons dans notre quartier, dinons dans notre petite pizzeria préférée et faisons un dernier tour vers la Trinidad où il y a des spectacles de rue. C’est notre dernière nuit à Carthagène, dont nous aurons bien arpenté les coins et recoins de la vieille ville et de Getsemani . nous avions prévu d’aller visiter un peu les extérieurs, mais nous n’en avons finalement pas ressenti le besoin. Nous avons préféré profiter de cette ville, de son ambiance particulière. Alors, certes, c’est touristique mais surtout de 10h à 16 h. Donc, le matin nous avons contourné les groupes, en début d’après-midi nous nous sommes reposés, avons lu, communiqué, trié les photos … pour ressortir quand il faisait plus frais et que la masse de touriste était repartie .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s