BARICHARA

Barichara se mérite ! Depuis Villa de Leyva en bus , 2 changements (à Tunja et à San Gil), près de 7 h de voyage ! Mais cela en valait le coup. Barichara est, selon la terminologie en vogue dans les agences immobilières, le coup de coeur de notre voyage en Colombie. Tout d’abord pour le charme de la ville : murs blanchis à la chaux, toits en tuiles, rue pavées (très) pentues : un vrai décor de carte postale. Puis pour la sérénité qui s’en dégage. Enfin pour notre hébergement : la maison de Nina (troquée contre des points d’échange/Guest Points ), magnifique ancien bâtiment de ferme rénové à l’ancienne, avec tout le confort au milieu d’un magnifique jardin. Nina, lors de notre rencontre à Bogota, nous avait dit que 3 nuits à Barichara c’était trop court. Elle avait raison, nous y serions bien resté plus longtemps !

la maison de Nina

A Barichara nous allons profiter : trainer un peu le matin , explorer la ville et les environs, farnienter quelques fois, rentrer pour une heure ou deux, ressortir …. Nous nous sentons si bien dans la maison que nous devons parfois nous faire violence pour en sortir !

Nous allons quand même faire une petite « randonnée » par le « camino real » pour nous rendre à Guane à 9 km de Barichara. C’est une agréable promenade principalement en descente (pour le retour nous prendrons un « tuktuk », transport local)

Nous quitterons donc Barichara à regret et comprenons pourquoi beaucoup d’écrivains, d’artistes y achètent ici des maisons (à prix fort déraisonnable pour la Colombie).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s